C’était mieux avant, la science ?

Dans une publication récente, Marten Scheffer, Ingrid van de Leemput et Johan Bollen constatent que, depuis 2007, le vocabulaire de l'émotion l'emporte sur celui de la rationalité. Intéressant débat.

Dans une publication récente, Marten Scheffer, Ingrid van de Leemput et Johan Bollen constatent que, depuis 2007, le vocabulaire de l’émotion l’emporte sur celui de la rationalité.
Intéressant débat.

Néanmoins je ne vois pas en quoi un discours qui assume son positionnement et dont l’auteur écrit ‘I think‘ est moins rationnel qu’un plus vague « we conclude« .

Dans Science de la science et réflexivité, Bourdieu estimait qu’il était possible de soumettre la science à une analyse historique et sociologique qui ne vise nullement à relativiser la connaissance scientifique en la réduisant à ses conditions historiques. S’opposant à ceux qui affirment que l’on ne peut expliquer le succès des théories scientifiques autrement que par des luttes d’intérêts ou des facteurs sociaux envisagés dans le contexte des champs, il n’en affirme pas moins que le savoir scientifique est une construction qui dépasse, finalement, ces déterminations historiques, politiques, sociales et donc aussi plus personnelles.
Le discours scientifique n’est pas un reflet direct de la réalité. Selon Bourdieu, la « science est une construction », mais une « construction qui fait émerger une découverte irréductible à la construction et aux conditions sociales qui l’ont rendue possible ». Et, c’est quand ces conditions concrètes de production sont aussi analysées que la science devient vraiment intéressante…


Eloise Adde
Eloise Adde
Publications: 6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.